Infos pratiques

ducvien
Feu d'artifice, HCMC

Hébergements

Quels sont les types d’hébergements chez Routes du Vietnam ?

Le voyage sur mesure, ça nous connaît… nous avons la possibilité de vous proposer tous types d’hébergements : de la jonque de la baie d’Halong à la nuit chez l’habitant et aux hôtels de charme en passant par de grandes chaines hôtelières si vous le souhaitez. Les jonques de la baie d’Halong sont des hôtels flottants sur l’eau. Vous pouvez ainsi passer une nuit au cœur des îlots rocheux de la baie, un endroit unique au monde ! Vous remarquerez l’architecture particulière de certains hôtels comme Le Saigon Morin à Hué ou l’hôtel continental à Ho Chi Minh-ville, ce sont de vieux hôtels d’architecture française qui datent de l’époque coloniale, ils sont tout aussi légendaires que haut-de-gamme.

L’intégralité des hébergements que nous pouvons vous proposer n’est pas référencée sur notre site. N’hésitez donc pas à nous faire part de vos envies spécifiques en matière d’hébergements, nous mettrons tout en œuvre afin de les satisfaire !

Combien de temps à l’avance faut-il réserver ?

Dans bien des cas, plus tôt on s’y prend, mieux c’est. Les hôtels et hébergements vietnamiens ne font pas exception à cette règle ! S’y prendre avec un peu d’avance pour le choix des établissements et les réservations vous permettra d’avoir accès à un choix plus large.
Les hébergements vietnamiens ne disposent souvent que de petites capacités ce qui rend notre conseil d’autant plus valable.

Ceci étant dit, il est très rare de ne pas trouver de solutions d’hébergements, même lorsque les réservations se font à la dernière minute. Quelques fois, la catégorie et l’emplacement des hébergements trouvés pourront ne pas correspondre à ce que vous auriez préféré. Il faut alors faire preuve de philosophie et ne pas perdre de vue que l’on ne voyage pas que pour le confort des hôtels, mais pour découvrir de nouveaux horizons, sortir d’un quotidien, se dépayser voire se dépasser.

Peut-on trouver des hôtels de charme au Vietnam ?

Bien sur ! Les hôtels de charme, du plus simple au plus luxueux, se sont bien développés au Vietnam. Globalement, les prix restent assez élevés pour ce type d’hébergement mais cela vaut le détour.

Une nuit avec une vue exceptionnelle au bord du Mékong. Plutôt tentant, non ? C’est possible avec l’un des hébergements de charme les plus prisés du Vietnam. Cependant, pour trouver des hôtels de charme à des prix abordables, c’est plutôt vers Hoi An qu’il faut se diriger.

Communications

Comme le reste du monde, une grande partie du Vietnam est à présent connectée à Internet. Tous les hôtels proposent généralement une connexion gratuite ou payante, et les heures de connexion sont très bon marché.
Pour le téléphone, vous pouvez bien sûr, avant le départ, activer l’option « monde » et ainsi pouvoir téléphoner depuis le Vietnam. Attention, votre facture risque d’être assez salée à votre retour. La solution la plus économique reste d’acheter une carte SIM locale prépayée. Elles sont très bon marché et sont rechargeables presque à tous les coins de rue.

Transports

Lorsque vous pensez « transports au Vietnam », admettez-le, des vélos chargés à bloc de toutes formes vous viennent à l’esprit ! Oui, le vélo et le cyclo-pousse (version moderne du pousse-pousse) sont encore très répandus au Vietnam mais ce sont les motos qui sont aujourd’hui les plus nombreuses dans les rues d’Hanoi et de Saigon. Le développement économique du pays s’est accompagné d’une croissance exponentielle du nombre de motos, en particulier de motos-taxis ou en vietnamien : xe ôm. La course ne coûte pas plus cher qu’en cyclo-pousse et c’est bien plus rapide.

Vous ne pourrez malheureusement pas louer de voitures ou de cyclomoteurs car la location de ces moyens de transport est interdite aux étrangers. De nombreux loueurs passent outre cette loi cependant nous vous déconseillons la conduite motorisée au Vietnam car le trafic s’est fortement accru ces dernières années et dans les villes, aucun code n’est respecté, seule la loi du plus fort prime ce qui génère de nombreux accidents.

Nous vous recommandons le train qui s’améliore d’année en année. La ligne principale relie Hanoi à Ho Chi Minh-Ville et il y a 3 départs par jour dans les deux sens.

Si vous voulez prendre la route (avec un chauffeur), sachez que le réseau et la qualité des routes sont meilleurs au Sud qu’au Nord même si le réseau au Nord tend à s’améliorer. Une voie unique, la route N°1, relie le Nord au Sud en passant par Hué, Nha Trang et Danang.

Top 5 des transports typiques vietnamiens :

– Le tuk-tuk ou cyclo-pousse : le taxi écologique du Vietnam. Confortablement installé avec une vue panoramique sur le paysage, le chauffeur se trouve derrière vous sur un vélo et vous mène facilement d’un point à l’autre de la ville. Ce type de transport est très répandu au Vietnam, il constitue la version moderne du pousse-pousse, ce taxi avec son chapeau conique qui promenait les voyageurs à la force des bras à l’époque coloniale.
– La bicyclette : très répandue à l’époque coloniale, ce mode de transport est encore bien présent bien que peu à peu remplacé par la moto. Les vietnamiens transportent des choses aux dimensions hallucinantes sur leurs vélos et il n’est pas rare d’assister à des scènes assez cocasses.
– La jonque : embarcation traditionnelle répandue dans toue l’Asie, elle est encore très présente au Vietnam, particulièrement sur la baie d’Halong. Les voyageurs l’aiment pour son charme et son romantisme.
– Le bassac : le bassac est un bateau traditionnel construit à l’origine dans la coque d’un chaland de transport de riz. Il est aujourd’hui utilisé pour transporter les locaux et les voyageurs sur le fleuve mythique du Mékong.
– Le sampan : bateau traditionnel chinois à fond plat servant parfois d’habitation. Il est surtout utilisé pour le commerce. On y voit souvent des montagnes de fruits de couleurs variées, un joli spectacle qui donne à coup de sûr de magnifiques photos.

Santé

Aucune vaccination n’est obligatoire pour le Vietnam, cependant, la mise à jour des vaccins diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- coqueluche) est recommandée. Selon les conditions et la durée de votre séjour, d’autres vaccinations peuvent être nécessaires comme celles contre les hépatites virales A et B, la fièvre typhoïde ou l’encéphalite japonaise (en cas de séjour dans les zones rurales). Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Par ailleurs, il est important de prendre en compte les informations suivantes :

La rage est très répandue au Vietnam. Evitez au maximum les contacts avec des animaux qui vous semblent suspects. Un vaccin préventif est possible.

Le paludisme vietnamien existe mais il n’est présent que dans certaines zones assez restreintes. Il n’y a pas de paludisme dans les villes moyennes et grandes, ni dans les plaines et les rizières, ni dans la région des hauts plateaux de Dalat. Pas de besoin de médicaments contre le paludisme si vous ne sortez pas des sentiers battus. Ainsi, vérifiez votre itinéraire afin d’éviter une sur-médication.

Si, effectivement, vous vous aventurez dans des zones comme la région du « delta », les zones forestières, les plateaux de moyennes altitudes, en Pays Moi ou dans la région de Dien Bien Phu, vous devrez observer quelques règles à la lettre : prendre un médicament antipaludéen, recouvrir votre corps au maximum dès la tombée de la nuit, enduire les parties découvertes d’un fort répulsif anti-moustique, ne dormir que sous moustiquaire imprégnée d’insecticide. Ça vous paraît peut-être beaucoup mais c’est pour votre bien.

Nourriture

A quoi ressemble la cuisine vietnamienne ?

La gastronomie vietnamienne séduit le plus grand nombre par ses qualités indéniables : elle est fine, diététique, peu chère et très variée. « Prendre son repas » ou « an com » en vietnamien se traduit littéralement par « manger du riz », ce qui donne un bon indice sur la base de la cuisine vietnamienne. Par ailleurs, si elle peut parfois s’inspirer de la cuisine chinoise, elle reste beaucoup plus légère avec plus de légumes, d’herbes et moins de sauces lourdes. Mais L’INGREDIENT qui identifie la cuisine vietnamienne et dont la population, qu’elle soit du Nord ou du Sud, ne peut se passer, c’est bien le fameux Nuoc Mam ! La production de cette sauce à base de poissons fait appel à un véritable savoir-faire, et certains villages au Vietnam sont réputés pour leur maîtrise ancestrale.

Dans les spécialités, on retrouve :
– Les nems, connus et imités à travers le monde mais dont la vraie recette reste jalousement conservée sur ses terres ancestrales : au Vietnam.
– Le bo bay mon ou le bœuf cuit de 7 façons différentes. De nombreux restaurants se font une spécialisé de ce plat traditionnel, on peut les reconnaitre car ils portent souvent l’enseigne de « Bo 7 Mon ».
– Le banh cuon ou « le ravioli vietnamien » consiste en une pâte de riz farcie au porc haché et aux champignons noirs.
– Pour les plus téméraires, le Cho est une spécialité cuisinée à base de viande de chien. Cette spécialité peut prendre la forme de saucisses ou de steak. Pour ceux qui seraient tentés par découverte gustative, le goût de cette viande peut être assez fort.

Outre les spécialités, les plats de la vie quotidienne sont souvent des soupes, la plus connue étant le Pho : une soupe de nouilles provenant à l’origine du Nord du Vietnam, qui s’est répandue dans tout le pays.

Les Vietnamiens ne sont pas très « desserts ». Vous trouverez rarement des pâtisseries sucrées dans les restaurants. Le dessert vietnamien consiste plutôt en un assortiment de fruits frais comme l’ananas, l’orange, la banane ou le pamplemousse.

D’autres recommandations et bons plans pour un voyage au Vietnam ?

Faire appel à une agence de voyage locale, c‘est faire le choix des bons plans ! Nous vous faciliterons l’organisation du voyage du début à la fin…mais pas seulement. Notre but est aussi de partager avec vous notre amour du Vietnam et notre connaissance approfondie du terrain. Le restaurant du coin qui vient de changer de chef et dont la cuisine est excellente, vous ne le trouverez pas dans les guides de voyages en ligne, c’est pareil pour la manière d’aborder la population locale et de vous fondre dans le décor. Ce que nous vous proposons, c’est une véritable expertise de terrain et un suivi tout au long de votre séjour.

Les conseils, nous sommes là pour ça ! Vous en trouverez de nombreux sur notre site mais on vous en réserve également pour plus tard. Pour commencer, pensez à consulter notre guide de voyage, nous y avons rassemblé quantité d’informations utiles sur le Vietnam.

Un voyage sur-mesure au Vietnam ?
Faites nous part de vos envies
Nos garanties